bouton abonnement gauche fr

image bouton annonces agricoles

publier annonce sur caraibe agricole

↓  cliquez pour agrandir  ↓ AgriProtec

Météo par ville, région, pays


boutons acces page meteo fr

↓  cliquez pour agrandir  ↓ pub footer 2

10 juillet

Si les consommateurs pouvaient parler

Écrit par 

Augmenter les taux d’octroi de mer pour protéger la production et l’agro transformation chez nous est une excellente idée. «Encore faut-il ne pas se tromper de cible», selon Elie Domota.

Le 22 septembre dernier, lors de l’assemblée plénière, les conseillers régionaux ont choisi de modifier les taux d’octroi de mer sur 26 catégories de produits. Ces taux vont augmenter sur des articles importés : passant par exemple de 7 à 20 % pour les ananas et de 20 à 30 % pour les yaourts. Parallèlement, les taux des produits locaux équivalents vont passer ou rester à zéro %. Des mesures destinées à protéger la production et la transformation locales. «Dans l’esprit, on ne peut qu’encourager nos élus, commente Elie Domota, secrétaire général de l’UGTG. Toutefois, les boites de sardines ou de maquereau et autres conserves de ce genre sont consommées au quotidien par des familles modestes. En augmentant l’octroi de mer c’est-à-dire le prix de vente final, ce sont ces mêmes familles qui vont voir leur pouvoir d’achat diminuer. Car si l’idée est d’en faire profiter la production et l’agro transformation certains produits sont mal choisis. Il n’y a qu’un seul transformateur de poisson à ce jour et les prix de ses produits ne sont pas accessibles à tous. Résultat, les familles les plus fragiles ne pourront pas acheter la production locale. Elles continueront à acheter des sardines en conserve qu’elles paieront plus chères. Je ne pense pas que soutenir la production locale au détriment des plus modestes soit la solution. Il n’y a pas eu de réflexion globale, mais une approche très ciblée, pour favoriser quelques entreprises. Aussi, quand on prend ce genre de décision, il faut le faire à plus grande échelle et avec une vision beaucoup plus large».

Plus chers seront les engrais, plus chers seront les légumes

Autre exemple intéressant, l’augmentation de l’octroi de mer de 15 à 20 %, sur les engrais. Le prix des engrais importés va naturellement augmenter toujours dans le but de favoriser la fabrication d’engrais. « Le bémol, poursuit Elie Domota, c’est que la majorité des engrais utilisés dans l’agriculture locale sont importés. Celui qui est produit ici n’est valable que sur des productions spécifiques. Une fois encore, les agriculteurs qui n’ont d’autres choix que d’utiliser de l’engrais importé vont le payer plus cher et au final, celui qui va supporter cette hausse, c’est le consommateur». Il aurait été intéressant, avant de dresser cette liste de produits choisis, de s’adresser aux associations de consommateurs qui sont les premiers concernés. «C’est une énorme erreur de demander l’avis uniquement à ceux qui vendent et pas à ceux qui achètent. «Privilégions la production locale» est un excellent slogan sauf que dans la réalité les choses ne sont pas aussi simples. On est en train d’attaquer le pouvoir d’achat des ménages le plus faibles en allant vers une augmentation des prix comme les fruits et légumes à cause des engrais importés plus chers».

Marie-France Grugeaux-Etna

 

Lu 84 fois
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Trouvez : articles - vidéos - agenda

Date de publication

La Minute Verte

Banamart volet 4 : Musée de la Banane en Martinique
Vidéos

Banamart volet 4 : Musée de la Banane en Martinique

Retrouvez l’épisode vidéo numéro 4 de notre série web produite par BANAMART consacré à la découverte du Musée de la…

379
Banamart volet 4 : Musée de la Banane en Martinique
Vidéos

Banamart volet 4 : Musée de la Banane en Martinique

Retrouvez l’épisode vidéo numéro 4 de notre série web produite par BANAMART consacré à la découverte du Musée de la…

379

Notre page facebook

Inscrivez vous et recevez nos Newsletter spéciales

QUI SOMMES NOUS

Site d'information et d'actualité sur le monde Agricole de la Caraïbe. Rencontres avec les hommes et les femmes qui font la Ruralité dans la Caraïbe.
Innovation, recherche, environnement, biodiversité, produits pays, escale gourmande, bien-être … Découvrez la diversité de notre agriculture !

boutons partenaires footer

instagram footer

PUBLICITE

PhytoCenter site agricole caraibe