29 janvier

Des vœux pour montrer son attachement au travail des agriculteurs Marie-Galantais

Écrit par 

C’est l’île de Marie-Galante que Patrick Sellin, président de la Chambre d’agriculture de la Guadeloupe avait choisit ce 25 janvier pour présenter ces vœux à la profession.

meilleur voeux1

Qu’avez-vous voulu laisser entendre en disant que la chambre était dans une bonne dynamique ?

Ce que nous avons impulsé depuis que je suis à la tête de la chambre va dans le sens du développement durable et nous pensons que nous avons raison d’être dans cette voie. D’autant qu’on voit aujourd’hui les problèmes qu’engendre la clordécone. Nous avons aussi celui de la matière active du Round Up qui pose des problèmes. Nous avons une mission de promotion du respect de l’environnement ainsi qu’une responsabilité sur la santé des guadeloupéen puisque nous avons aussi comme tâche de les nourrir.

D’ailleurs très tôt, avant même d’être élu à la chambre, je le disais dans ma profession de foi, « moins de pesticides, moins d’intrants ». On ne pouvait pas rester insensible à cela vu le mal que cela a fait aux Guadeloupéens.

Alors nous pensons à nos enfants et au devenir du pays. Cette agriculture qui a bâti le pays de Guadeloupe, qui a bâti le pays Marie-Galante ne peut pas être aujourd’hui le fossoyeur de cette population-là. Marie-Galante, c’est l’endroit en Guadeloupe où on utilise le moins de produits chimiques, où les terres sont encore plus propres.

Donc venir souhaiter présenter mes vœux 2018 à Marie-Galante, c’est une manière d’encourager par un geste fort le travail accompli sur l’île.

Au travers de vos vœux, vous avez parlé d’innovation et de cohésion, que représentent ces mots pour vous ?

La cohésion est importante puisque nous ne sommes pas insensibles à ce qui se passe actuellement à Marie-Galante à propos de l’abattoir. Aujourd’hui, il faut que tout le monde se mette d’accord, non pas pour sauver l’outil en lui-même, mais l’élevage Guadeloupéen, l’élevage Marie-Galantais. Les problématiques de Marie-Galante sont celles de la Guadeloupe et la Chambre est intéressée au premier chef. Nous attendons d’être sollicités et si nous ne le sommes pas,nous viendrons dans cette mission de connexion du monde agricole et de l’ensemble de l’économie agricole. Trop souvent on a écarté la chambre et on la réduit à la portion congrue.

Comment valoriser l’agriculture guadeloupéenne et peut-on encore aujourd’hui être fier d’être agriculteur en Guadeloupe?

Il faut sortir du modèle classique qui nous est imposé. La valeur ajoutée ne se fait pas chez l’agriculteur et c’est ce que nous devons pouvoir faire. D’ailleurs, la chambre souscrit à cette démarche. Mais les petits agriculteurs doivent pouvoir se regrouper dans le cadre d’une dynamique nouvelle, pour aller directement vers le consommateur. Mais pour cela, il faut instaurer une confiance entre producteur et consommateur, d’où une traçabilité des produits. Il faut que l’on arrive à se réapproprier nos aliments et cela commence par l’école. Nous avons des atouts que la loi nous offre et ce ne sont pas les autres qui doivent venir le dire à notre place. Je demande aussi aux agriculteurs Guadeloupéens de s’investir dans la dynamique agricole de ce pays et même au-delà. Moi je suis fier d’être agriculteur dans mon pays, par rapport à ce que je fais. C’est un beau métier, le premier du monde et la Guadeloupe n’existera pas sans ses agriculteurs.

Quelle politique de la Chambre d’agriculture pour la Guadeloupe ?

Nous avons pris l’initiative d’aller vers une agriculture plus propre, avec moins de pesticides et d’intrants, plus de petites mécanisations ; nous facilitons et encourageons l’usage du compost - d’ailleurs certains ont été à Cuba pour se former. Nous nous sommes battus pour les Groupements d’intérêt économique et environnemental, qui allient l’économie, le social et l’environnement. C’est ça notre leitmotiv aujourd’hui.

Lu 179 fois
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Trouvez : articles - vidéos - agenda

Date de publication

bouton abonnement gauche fr

videotheque portail fr

bouton dossiers fr

bouton annuaire agricole fr

bouton partenaires caraibe agricole fr

bouton agenda fr

petites annonces agricoles

Page Météo, recherche par ville, région, pays

↓  cliquez pour agrandir  ↓ pub footer 2

Inscrivez vous et recevez nos Newsletter spéciales

QUI SOMMES NOUS

Site d'information et d'actualité sur le monde Agricole de la Caraïbe. Rencontres avec les hommes et les femmes qui font la Ruralité dans la Caraïbe.
Innovation, recherche, environnement, biodiversité, produits pays, escale gourmande, bien-être … Découvrez la diversité de notre agriculture !

boutons partenaires footer

instagram footer

PUBLICITE

PhytoCenter site agricole caraibe