Bwa Chik, la séduction « Eco Chic »

Écrit par 

Ceux qui ne connaissent pas l’histoire de Bwa Chik, à Saint-François, pourraient le penser récemment sorti de terre. Car malgré son âge, il a su évoluer, se parer d’une décoration tout à fait contemporaine, s’envelopper dans une ambiance élégante et chaleureuse. Bref, tout le charme d’un hôtel,niché au cœur de la ville.

En 1998, il n’avait pas vraiment fier allure, l’hôtel du Golf, au coeur de la marina de Saint-François. Il attendait patiemment de retrouver sa prestance d’avant.
Une seconde jeunesse que lui offrit le groupe des Hôtels et des Iles en le rachetant cette année-là. Une première remise à neuf, avant de se métamorphoser en 2011. Un relooking qui a exigé du temps et de la réflexion pour trouver le concept qui séduirait tout à la fois les hommes d’affaire, les passionnés de golf, les touristes et les résidents.
Car Bwa Chik, de par sa position géographique, accueille une clientèle très éclectique. Il fallait donc imaginer un décor tendance, qui plaise au plus grand nombre. C’est ainsi que Daniel Arnoux, le président du groupe et directeur de la structure, va finir par découvrir ce qu’il cherchait auprès d’un décorateur Lillois : des combinaisons de bois flottés et de matériaux recyclés pour rehausserl’ambiance dans les espaces publics comme l’accueil, la salle de restaurant, le bar mais aussi dans les chambres. Et c’est précisément ce dont avait besoin l’hôtel pour se démarquer. Un espace à la fois très contemporain, très épuré et très intemporel, mais aussi très chaleureux, à l’image de l’île. Les murs sont habillés de planches de bois de coffrage, comme les têtes de lits. Les lampes sont en bois flotté, les tables de nuit réalisées à partir de troncs recouverts de tôles de zinc. C’est très… Eco Chic. Parce que l’hôtel n’est pas en bordure de plage, mais bien en hyper centre, il a besoin de séduire autrement et sur le long terme.

Déco, jazz, expo… toute une ambiance

Glissé entre les boutiques de l’avenue principale de la station balnéaire, en face du golf, Bwa Chik attire d’autant plus le regard depuis quelques mois, que l’esplanade du parvis a été entièrement repensée. Un architecte paysager a imaginé un habillage de roches et de plantes, autour duquel, les véhicules peuvent s’engager pour déposer passagers et bagages. A l’intérieur ce sont 54 chambres, 40 « classiques » en capacité de recevoir un couple et un enfant et 14 duplex pour 2 couples et 2 enfants, équipés de kitchenettes permettant de cuisiner et de déjeuner sur place.
L’espace qui jouxte la piscine, propose uniquement le petit déjeuner. Il est vrai que la kyrielle de restaurants basée à quelques mètres, au centre de la marina, offre un large choix gastronomique à la clientèle de l’hôtel. Le bar, ouvert à tous, dégage une ambiance intimiste et apaisée et offre un soir par semaine un concert de jazz qui lui sied bien. Pour parfaire son image d’hôtel bien ancré sur son territoire, chaque mois il ouvre ses portes, ou plus exactement offre ses murs, à des artistes locaux, peintres, plasticiens, sculpteurs. Des expositions renommées qui attirent les soirs d’inauguration, des visiteurs de tous les horizons. L’hôtel a donc désormais la réputation d’être aussi un lieu d’exposition que les artistes affectionnent si l’on en croit le nombre de sollicitations dont il fait l’objet. Très récemment c’est Didier Spindler qui a choisi de venir y présenter ses dernières œuvres. Une passerelle originale entre la création et l’esprit des lieux. Car pour….il n’y a pas de plus beau compliment que puisse lui faire un tour opérateur en visite de reconnaissance que de penser que l’hôtel vient d’être rénové. «Nous sommes très soucieux de notre image et chaque année nous nous lançons dans des travaux de réfection pour présenter le lieu toujours sous son meilleur jour».

Une station balnéaire qui renaît

La haute saison se termine, elle fut excellente assure Isabelle Marot, la directrice de l’établissement. Une clientèle européenne encouragée par le positionnement de la ligne Air France sur Roissy avec de nouveaux arrivants comme les Danois, les Norvégiens, et de plus en plus d’Allemands. Une recrudescence fulgurante des Canadiens et une arrivée massive des Américains. Une clientèle touristique qui laisse place à une clientèle de résidents, dès les vacances de Pâques terminées. Ils sont originaires du Gosier, de Basse-Terre ou de Sainte-Rose et profitent des longs week-end de mai et du calme des grandes vacances pour venir quelques jours dans cette commune dédiée aux plaisirs de la détente et qui doucement renoue avec l’hôtellerie avec prochainement la construction d’un nouvel hôtel de luxe en lieux et place de l’ancien méridien. Voilà de quoi dynamiser l’offre et attirer un nouveau profil de clientèle.

Marie-France Grugeaux-Etna

Lu 61 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Plus dans cette catégorie : « Le Marché Agricole du Nord Atlantique

Trouvez : articles - vidéos - agenda

Date de publication

bouton abonnement gauche fr

videotheque portail fr

bouton dossiers fr

bouton annuaire agricole fr

bouton partenaires caraibe agricole fr

bouton agenda fr

petites annonces agricoles

Page Météo, recherche par ville, région, pays

↓  cliquez pour agrandir  ↓ pub footer 2

Inscrivez vous et recevez nos Newsletter spéciales

QUI SOMMES NOUS

Site d'information et d'actualité sur le monde Agricole de la Caraïbe. Rencontres avec les hommes et les femmes qui font la Ruralité dans la Caraïbe.
Innovation, recherche, environnement, biodiversité, produits pays, escale gourmande, bien-être … Découvrez la diversité de notre agriculture !

boutons partenaires footer

instagram footer

PUBLICITE

PhytoCenter site agricole caraibe