1.2.3 Poulette : Le bon goût des choses simples

Écrit par 

Voilà tout juste deux ans que les Poulettes éveillent nos sens gustatifs dans la galerie commerciale de Destreland. Elles se dégustent sous des saveurs diverses et nous promènent au 4 coins de la planète.

1.2.3 Poulette c’est un concept original tout droit sorti de l’esprit de Carole Daoud et Philippe Guthmann associés au travail et conjoints dans la vie. Premier constat : le poulet est la viande la plus consommée au monde. Elle présente un bon rapport qualité/prix et surtout elle se cuisine de multiples manières et s’harmonise avec bien des parfums dont elle s’imprègne. Aussi, le choix s’est naturellement porté sur cette cible pour garnir les petits pains faits maison. Ensuite il a fallu trouver un thème pour faire évoluer l’idée. Carole qui est une fameuse cuisinière s‘est lancée dans la découverte des mélanges à travers le monde pour au final offrir sur la carte une déclinaison de combinaison où se marient les ingrédients de telle ou telle région du monde. Et on obtient une Poulette voyageuse : Poulette à Rome et ses saveurs italiennes, Poulette à Paris, à New-York… et bien sur en Gwada. Sur la carte aussi une galette végétarienne à base d’œufs et une galette végétalienne toujours « maison ». Il est possible de commander les poulettes seules ou en formule. Pas de frites mais des pommes de terre sautées au four et des crudités. Le pain au choix blanc ou complet est fabriqué et cuit sur place. Quant aux Plumettes, elles se dégustent en dessert et se déclinent entre fromage blanc, mascarpone et coulis de framboise, pour la Vie en Rose, ou sous forme de mousse au cacao où mousse passion. La plumette «Pina Colada» vous invite à savourer des perles de riz, dans du lait de coco, de soja au cœur d’une purée d’ananas ou plus simplement la plumette dans les pommes.

Du bon, du frais, du local

«Je constate chaque jour comme il est important pour les clients d’être rassuré sur la provenance de ce qu’ils mangent. Pour chacun de nos produits la traçabilité est un gage de qualité, confirme Carole, nous préparons en cuisine notre ketchup notre mayonnaise, nos sauces. Le poulet vient de la ferme de Dalciat. Ils sont élevés 84 jours en liberté, sans OGM». Les œufs sont achetés à la ferme la Belle Hôtesse car ce sont des œufs de plein air. La roquette est produite par un agriculteur de Saint-François. La purée de piment c’est celle de Man féfé. La pâte à tartiner provient de la chocolaterie les Suprêmes à Vieux-Habitants. Il est possible de trouver la boisson Vimaflore à base de kéfir. «Nos grands mères utilisaient le Kéfir pour faire la limonade. C’est une plante qui permet une fermentation naturelle et possède énormément de vertus digestives. Elle est également fabriquée en Côte-sous-le-Vent. On vend aussi de l’eau de coco et du moji à base de citron et de menthe».
La farine vient des Grands Moulins des Antilles. Ils achètent de la farine complète et la farine blanche pour le pain. «Nous sommes à fonds dans cette démarche du consommer local, sauf quand c’est impossible comme pour les carottes. Nous en consommons plus que la production locale ne nous permet d’en acheter. Nous sommes contraints de compléter avec celles de l’extérieur. En revanche c’est du 100 % local pour les aubergines et le giraumon».

Une démarche environnementale jusque dans les emballages

Les Poulettes sont proposées sur place ou à emporter. Dans les deux cas Carole et Philippe accordent un intérêt particulier à l’emballage. Chaque sandwich est présenté dans une bonbonnière en papier qui garde au chaud, se recycle et porte le nom de «Pleat pak». «On a vraiment cherché la meilleure formule pour produire le moins possible d’emballage qui finit dans nos poubelles et surtout éviter le carton, tout en privilégiant les petits volumes. Même nos pailles sont en papier». Et depuis un an, une petite déclinaison avec le «chaud toutou» le hot dog, toujours présenté pour impliquer le moins de gaspillage. Les clients aiment manger sain, les enfants s’amusent de cette petite manette qui s’allume quand la commande est prête, le prix est tout à fait raisonnable et l’environnement est campagnard comme il se doit. L’équipe ce sont cinq CDI, tous polyvalents, se référent à des fiches techniques et des procédures précises. Tous sont capables de cuisiner comme de servir ou de tenir la caisse avec la même compétence. Alors pourquoi pas demain des Poulettes à Basse-Terre ou Saint-François mais pour le moment, elles ne se dégustent qu’à Destreland.

Lu 116 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Trouvez : articles - vidéos - agenda

Date de publication

bouton abonnement gauche fr

videotheque portail fr

bouton dossiers fr

bouton annuaire agricole fr

bouton partenaires caraibe agricole fr

bouton agenda fr

petites annonces agricoles

Page Météo, recherche par ville, région, pays

↓  cliquez pour agrandir  ↓ pub footer 2

Inscrivez vous et recevez nos Newsletter spéciales

QUI SOMMES NOUS

Site d'information et d'actualité sur le monde Agricole de la Caraïbe. Rencontres avec les hommes et les femmes qui font la Ruralité dans la Caraïbe.
Innovation, recherche, environnement, biodiversité, produits pays, escale gourmande, bien-être … Découvrez la diversité de notre agriculture !

boutons partenaires footer

instagram footer

PUBLICITE

PhytoCenter site agricole caraibe